Voiturette / Autorisée

19 °C

add

Publiée le 2 juillet 2021

Nous souhaitions partager avec vous le retour des responsables de l'établissement FAO Barre d’Jour qui participe au programme depuis 2019. Ce bilan nous conforte dans notre idée que le golf est accessible à tous, et qui plus est donne des résultats probants auprès de ce public.

Merci à Jean-Yves Hermile, sans lui, ce programme n'aurait pas le succès qu'il rencontre. Merci aux enseignants et bénévoles, Olivier, Bruno, Titouan et les autres qui s'impliquent jour après jour !! Ce retour positif, il est pour vous et votre travail. Bravo à vous.

Les bienfaits du « Golf pour Tous » chez les personnes accueillies IRSAM - FAO Barre d’Jour :

>>Le FAO Barre d’Jour est engagé au sein du dispositif le « Golf pour Tous » depuis 2019. A ce titre, il a pu accompagner environ 20 personnes au maximum de sa capacité durant la période 2019 - 2021. Les personnes ayant bénéficié du dispositif ont été unanimes quant à leur souhait de vouloir participer et de poursuivre cette expérience depuis le début. Cela a été rendu possible en attribuant 2 séances par semaine aux personnes accueillies de notre établissement médico-social.

Les personnes accompagnées par le FAO Barre d’Jour présentent une déficience intellectuelle associée à différentes pathologies ou handicap, tels que des handicaps moteurs et sensoriels, des troubles du spectre autistique (TSA), des troubles psychiques…

La pratique du golf a contribué pour chacune d’entre elle, de façon singulière, à développer leur communication, en s’exprimant et en étant à l’écoute de leur environnement. Les séances permettent de donner un espace de parole et d’échange autour des techniques et des exercices proposés. En effet, la pédagogie du golf est transmise en premier lieu dans les échanges entre les personnes accompagnées et les professeurs de golf et bénévoles présents. Certaines personnes ont pu prendre confiance en elles en leur offrant cet espace afin de communiquer davantage et d’exprimer leur compréhension. Ce cadre permet aussi de travailler sur la concentration, de comprendre et de réaliser des consignes afin de contribuer aux différents apprentissages liés au golf. La personne peut ensuite transposer cette capacité d’écoute et d’attention dans son quotidien en participant à la vie collective. Une des personnes accompagnées a développé au fur et à mesure des séances une écoute et une attention qui lui permettent d’être davantage en lien avec la réalité qui l’entoure. En effet, cette personne avait tendance à manquer d’attention au quotidien et à partir dans son imagination. Son goût pour le golf lui permet de se canaliser et de se focaliser sur des actions concrètes qui la rattache au moment présent. Une autre personne qui avait tendance à répéter son propre prénom a sensiblement diminué cette répétition en étant centrée sur la pratique du golf. Le golf semble leur permettre de se décentrer d’eux>[1]mêmes pour être davantage à l’écoute de leur environnement.

La pratique du golf permet de travailler et de développer certaines capacités sensorielles en passant par le regard, le toucher, la tonicité et la proprioception. De ce fait, des personnes atteintes de déficiences visuelles et auditives, mais aussi de handicap moteur ont pu participer en effectuant un travail qui a sollicité leurs sens, en utilisant des moyens matériels et humains adaptés à leurs particularités sensorielles (supports visuels colorés, support de direction aimanté, club multiface, délimitation des zones de type gazon synthétique ou béton, clôture en bois, communication par code gestuel). Le « Golf pour Tous » leur a donné accès à une pratique sportive adaptée en compensant les handicaps liés à chaque situation.
Cela a permis aux personnes accompagnées de se sentir considérées et incluses dans le Club de Golf. Cela se manifeste par leur motivation à s’y rendre, en étant sans cesse en demande

mais aussi par leur investissement au cours de chaque séance. Par ailleurs, ces adaptations permettent à chacune des personnes de mieux appréhender leur corps ce qui contribue au quotidien à maintenir ou à développer des capacités sensorielles et psychomotrices. Le pratique du golf nécessite de faire appel aux différentes parties du corps, ce qui va donc permettre aux personnes de prendre davantage conscience de leur propre corps. Le golf contribue donc à développer des capacités qui seront nécessaires à l’acquisition de compétences dans la vie quotidienne. Certaines personnes ont pu développer une maîtrise de leur corps, qu’il s’agisse de leur capacité de préhension, de leur motricité fine, de leur coordination.

D’autres personnes accompagnées ont pu apprendre à gérer leurs émotions et leurs angoisses dans le fait d’entrer en relation avec des personnes étrangères ou d’être dans un environnement extérieur particulier tel que le Golf Club du Colorado. Dans ces situations, le golf a été un support afin de réaliser un travail d’adaptation, en développant une tolérance des personnes dans leur environnement au quotidien. Au cours de cette année, une personne atteinte de TSA a appris à positionner ses mains sur le club et aujourd’hui elle prend plaisir à venir à chaque séance. A ses débuts, elle avait tendance à se mettre en retrait après chaque essai. A force de persévérance, elle accepte aujourd’hui d’être accompagnée dans son geste et pousse des cris de satisfaction lorsqu’elle fait décoller la balle du sol. Cette personne manifeste moins d’angoisse dans son quotidien lorsqu’elle entre en relation avec des personnes ou lorsqu’elle est confrontée à des situations imprévues. Elle a aussi pu développer une certaine patience.


keyboard_arrow_leftRevenir à la liste